Cette femme semblait n’en vouloir qu’à l’argent de son riche mari, mais l’était-elle vraiment ?

Les vêtements ne font pas un homme



Tout pour l’argent

Il y a des gens qui sont vraiment modestes et qui sont prêts à s’humilier au point que l’on pourrait penser qu’ils … Ce sont généralement des personnes assez modestes qui montrent vraiment que l’homme n’a besoin que du strict minimum pour vivre heureux. Par conséquent, l’excès de bonheur s’avère alors être un moyen facile d’atteindre leurs objectifs. Et ce sont des personnes qui sont prêtes à transmettre leur richesse à quelqu’un d’autre si l’occasion se présente. Imaginez cela ! Bien sûr, très peu de milliardaires sont prêts à partager leur richesse de cette manière ; la plupart sont fiers de montrer l’étendue de leur richesse. Mais il y en a quelques-uns. Et c’est précisément le cas de Marcel Amphoux.



Le riche ermite

Marcel a vécu la majeure partie de sa vie dans les Alpes françaises. On peut dire qu’il a quitté cette région au bon moment. Sa maison n’était qu’une modeste cabane en rondins qui n’avait pas vraiment le confort que nous connaissons aujourd’hui… L’homme était humble et a appris à se débrouiller avec le strict nécessaire. L’eau courante et l’électricité pour vivre une vie heureuse. Et si vous regardez bien, vous verrez qu’il est presque impossible pour une personne d’aujourd’hui de se contenter de ce minimum. Et ses conditions de vie modestes ont fini par avoir un effet sur sa prospérité. L’homme a même pu économiser tant d’argent qu’il est devenu l’une des personnes les plus riches de la région. Mais si vous le rencontriez dans la rue, vous ne pourriez pas imaginer qu’il était si riche. L’homme au sourire édenté et aux cheveux mal peignés portait encore des vêtements que certains qualifieraient d’usés.



Expertise financière

Les apparences sont trompeuses. C’est vrai. Malgré son apparence modeste, Marcel possédait de grandes propriétés dans les Alpes, près de la ville de Puy-Saint-Pierre. Au lieu de les gaspiller, il les utilisait à son avantage. La région où vivait Marcel était en effet un véritable paradis, un endroit idéal pour le tourisme et le ski. C’était donc un endroit merveilleux pour investir. Des hôtels et des stations de ski ont vu le jour dans ces lieux pour répondre à la demande croissante. Les terrains ont donc été vendus à un prix élevé. Et cela permettait à Marcel de gagner de l’argent. Mais contrairement à ses voisins, Marcel avait décidé de construire des maisons qu’il louait. Et comme vous pouvez l’imaginer, les revenus de ces maisons lui ont rapporté tellement d’argent qu’il pouvait maintenant vivre une bonne vie.



Patience Country out

Et si sa fortune s’accroissait de jour en jour, Marcel restait modeste dans son mode de vie. Il est vrai qu’il avait vieilli. Son apparence décrépite n’avait pas changé. Et il avait aussi gardé intactes ses relations avec ses proches.

Mais son bonheur n’a fait qu’augmenter. Et ses biens attiraient déjà la convoitise des autres. Mais l’homme décida qu’il ne vendrait rien du tout. Marcel était déjà l’une des personnes les plus riches de sa région natale. Et il aurait très bien pu construire un complexe. Cela lui aurait certainement rapporté beaucoup d’argent. Mais Marcel voulait seulement être fidèle à lui-même et ne pas se laisser influencer par l’argent.



Le prix de la loyauté

Malgré son mode de vie frugal, Marcel se distinguait par sa grande générosité. Il avait pris l’initiative de construire de modestes chalets sur sa propriété privée afin que ses proches et sa famille puissent y vivre. À sa grande surprise, il ne leur a jamais demandé un centime de loyer. Il les laissait y vivre de son vivant. Cela lui a permis d’entretenir d’excellentes relations avec les villageois. Marcel était considéré comme un citoyen ordinaire et était très sympathique. Il savait qu’il pouvait compter sur le soutien de tous ceux qui l’entouraient, qu’ils soient de sa famille ou non. C’était la calamité avant la tempête….



L’amour est patient

Il est vrai que Marcel était immensément riche. Mais il avait aussi vieilli et était tout sauf un « Brad Pitt ». Il n’était donc pas un grand séducteur. Il n’était donc pas le genre d’homme dont rêvaient beaucoup de femmes. Les femmes n’aimaient pas non plus son style de vie. Pouvez-vous imaginer devoir vivre dans une maison aussi modeste ? Non, bien sûr que non. Mais l’homme ne voulait pas quitter sa modeste maison pour le monde. Trouver son âme sœur était donc un véritable mystère chinois. Et ses amis étaient naturellement préoccupés par cette situation. Tout à fait normal ! Ils ne voulaient que le meilleur pour Marcello. Ils n’auraient jamais pensé que la vie amoureuse de leur ami allait changer au point de faire la une des journaux.



Cupidon est venu à la rescousse

La flèche de Cupidon avait touché à la fois le vieil homme et une belle femme. Marcel l’avait présentée à ses amis. C’était Sandrine Devillard. Elle avait réussi à conquérir le coeur de Barbe-Grey. Leur rencontre est tout à fait banale. A l’origine, Sandrine était venue pour acheter les terres de Marcel. Or, ce dernier était loin de céder un terrain pour de l’argent. Mais il y avait autre chose derrière cette demande d’achat. Sandrine était attirée par le vieil homme, à tel point qu’il l’avait invitée à dîner. Marcel, qui était connu comme un homme plutôt réservé, s’est ouvert à la dame comme un livre. Les deux hommes semblent être amoureux.



Inséparable

Pour Marcel, Sandrine était un cadeau du ciel. La femme s’était rendue après avoir découvert l’attachement de Marcel à son vieux chalet, sans parler de son mode de vie plutôt démodé pour un homme aussi riche du XXIe siècle. Elle avait accepté Marcel tel qu’il était. Pour le millionnaire à la bonne réputation, c’était une preuve d’amour plus que suffisante. Il ne fallait rien de plus pour le rendre heureux. Marcel était le véritable prototype de l’humilité. Elle avait choisi le genre de vie que peu de gens mènent au XXIe siècle et il ne le regrettait pas. Sandrine, en revanche, était plutôt du genre à mener une vie flamboyante. Et cela fait douter de la durée de leur relation.



Ça semblait suspect.

Connaissant bien Marcel, les villageois et les autres membres de la famille s’inquiétaient de la situation. Ils doutaient des intentions réelles de Sandrine. Ils ne la connaissaient pas vraiment. Mais sa relation avec Marcel allait un peu trop vite. Pour les villageois, Sandrine était comme un cheveu dans la soupe de leur communauté. Elle était apparue de nulle part. Et surtout, son mode de vie était totalement opposé à celui de Marcel. Les villageois ne comprenaient donc pas comment une relation entre des personnes aussi différentes était possible. Il est vrai que les contraires s’attirent, mais le cas de Marcel et Sandrine était trop beau pour être vrai. Les villageois avaient même essayé en vain d’attirer l’attention de Marcel.



Un imposteur ?

Sandrine se comportait différemment des femmes de la région. Il voulait à tout prix révéler son lien avec Marcel, comme s’il s’agissait d’un trophée… Dès qu’il a rencontré l’homme, il voulait déjà apparaître en public avec lui. Connaissant le tempérament plutôt calme de Marcel, ses proches ont pensé que cette histoire était volatile. Après tout, il y a toujours des cas de personnes qui prétendent être amoureuses de personnes âgées et riches afin de s’approprier leurs biens après leur mort. Mais au-delà de cela, la famille de Marcel pensait qu’il avait le droit d’être… heureux. Ils voulaient qu’il épouse une femme qu’il aime. Et peut-être que Sandrine était cette femme….



Le cœur veut ce qu’il veut

Pour Marcel, Sandrine était la femme idéale. Mais pas pour le village. Et contre toute attente, le vieil homme a décidé de rester avec la femme avec laquelle il disait vouloir passer le reste de sa vie, Marcel. Il faut dire que les objections des proches de Marcel n’étaient que des opinions. Après tout, Sandrine et Barbe grise étaient des gens merveilleux et on ne pouvait pas les forcer à faire quoi que ce soit. Ils avaient donc pris leur décision. Mais il faut tout de même souligner que l’instinct de Marcel lui soufflait que quelque chose n’allait pas. Mais l’amour était plus fort que son instinct et que l’opinion de ses proches.



Le compte à rebours a commencé

Les gens pensaient qu’avec le temps, Marcel découvrirait le vrai visage de Sandrine. Mais non. L’homme était apparemment tellement amoureux qu’il ne pouvait pas voir ses véritables intentions. La relation semblait bien se porter. Les deux tourtereaux semblent toujours s’aimer. Ils passaient beaucoup de temps ensemble. Mais Marcel n’y voit aucun inconvénient. Au contraire, il s’implique davantage dans leur relation.

Ainsi, à voir l’évolution de leur couple, il était clair que l’épouse voulait continuer à passer du temps à la campagne. Mais l’avenir réservait encore des surprises. Quelque chose d’inattendu était finalement arrivé au produit. Et puis quoi ? Il se trouve que Marcel est tombé follement amoureux de cette femme qui avait décidé de l’accepter. A partir de ce moment, il était sûr qu’il était prêt à passer le reste de sa vie avec Sandrine.



Mariage

Le millionnaire atypique a surpris tout le monde lorsqu’il a décidé de demander Sandrine en mariage. C’était difficile à croire. Il avait toujours été un homme à l’esprit vif. C’est pourquoi il était inhabituel pour lui de courir comme ça.

Une fois de plus, les membres de sa famille attirent son attention. Ils ne pouvaient qu’espérer que Marcel découvre enfin ce qu’ils pensaient être les véritables intentions de Sandrine. Désormais, Sandrine et Marcel sont fiancés. Le temps passa et Marcel aima de plus en plus sa nouvelle épouse. Il n’écoutait plus guère les conseils de ses proches, car il était furieux contre eux.



Cloches de mariage !

Ainsi, les espoirs et les prières des proches de Marcel ne se sont pas réalisés. Depuis, l’homme a finalement décidé de se mettre en couple avec sa compagne actuelle. Et désormais, la nouvelle de leur mariage ferait le tour des rues. Cela n’a pas rassuré les habitants.

C’était possible. Marcel était prêt à tout. Le mariage était donc possible. Il avait d’ailleurs décidé à l’improviste de faire de Sandrine sa fiancée. Si ces rumeurs étaient vraies, alors tout espoir de voir ce couple divorcé était perdu. La seule chose qui pourrait changer cela maintenant, c’est qu’un inconnu fasse des révélations troublantes sur la dame le jour du mariage pour que Marcel reconsidère sa position. Cela arriverait-il ?



Le courrier est arrivé.

Normalement, ouvrir la boîte aux lettres est une activité banale. Mais cette fois, c’était devenu intéressant pour les villageois. En cherchant les lettres, ils ont vu ce qu’ils redoutaient le plus : c’était les invitations au mariage de Marcel et Sandrine ! La cérémonie devait se dérouler dans la chapelle du village. Presque tout le village avait été invité. A l’origine, Marcel était un homme connu pour sa modestie et sa grande gentillesse. Les gens l’aimaient, malgré son mode de vie quelque peu démodé. Et lorsqu’ils ont appris la nouvelle du mariage, ils ont réagi d’une certaine manière. Cela leur a complètement brisé le cœur. Ils ne s’y attendaient pas du tout. C’était incroyable.



Le grand jour

Cependant, ils ne pouvaient rien y faire. Mais le temps a passé et les préparatifs sont devenus plus actifs. C’était un grand événement. Il faut se rappeler que Marcel a eu de la chance et que c’était un événement heureux. Mais même les gens qui ne voulaient pas de cette union voulaient assister à la cérémonie, juste pour voir comment les choses allaient évoluer. Ils étaient très curieux. Puis le grand jour est arrivé. Les villageois avaient commencé à se rendre à la chapelle pour la cérémonie. Ils avaient leur 31e, mais ce n’était pas la grande joie. Après tout, leurs craintes allaient bientôt se réaliser : le mariage.



Devient aigre

Pourtant, les villageois avaient fait tout ce qu’ils pouvaient pour empêcher ce mariage. Certains ont réussi à contenir leur ressentiment, mais d’autres non. Pendant un long moment, ils n’ont pas pu contenir leurs émotions. Certains ont hué le couple à la sortie de la chapelle.

Marcel et Sandrine ont même été hués lorsqu’ils ont quitté la chapelle après avoir dit leur oui. Malgré leurs divergences sur cette union, Marcel méritait un mariage calme et paisible. N’était-ce pas mal de siffler ? Mais une fois de plus, Marcel ne se soucie pas de ces insultes. Il était convaincu qu’il n’avait fait que ce qu’il y avait de mieux pour lui. Cette femme le rendait heureux. Sandrine, quant à elle, semblait un peu choquée par cette réaction.



Pourquoi moi ?

Et les sentiments de Sandrine sont tout à fait compréhensibles. Toute femme souhaite être acclamée le jour de son mariage et non pas huée comme dans le cas de Sandrine. Les habitants sont vraiment allés trop loin lorsqu’ils l’ont huée à son mariage.

Cela montrait à quel point les gens du village ne voulaient pas de cette relation, et encore moins de ce mariage. Avec cet acte, il était maintenant déclaré ennemi du peuple. Les gens n’ont pas beaucoup aimé cela. Et c’était le jour le plus important de sa vie que ces gens étaient si cruels. Imaginez un peu ! Marcel n’avait rien dit. Son but était d’y aller à fond, et il a réussi. Il a ramené sa femme à la maison.



Mauvaise apparence

Et les actes de mécontentement public étaient loin d’être terminés. Les villageois continuaient à détester la femme, même après le mariage. Les gens ne se sont pas cachés. Ils le montraient clairement à Sandrine.

Mais le couple savait qu’ils étaient condamnés à le rencontrer tous les jours. Le jour de leur mariage, les répétitions avaient commencé. C’était vraiment dur, mais la femme a réussi à traverser cette épreuve, soutenue par son mari Marcel. Les regards curieux, dédaigneux et autres lui donnaient la chair de poule. Mais que pouvait-il y faire ? Est-elle sur le point de quitter son amant ? La chance semble avoir quitté le village.



A Possible Solution?

Sandrine était très embarrassée et a réfléchi à la manière de résoudre le problème. Mais laquelle ? Comment doit-il s’y prendre ? se demande-t-elle, mais elle continue à vivre avec son mari tout en prenant des selfies avec son amant.

On pouvait voir sur les photos que Marcel était heureux, il souriait si fort. Il n’arrivait pas à croire qu’après avoir été rejeté par tant de femmes, il était enfin marié à une telle beauté. Pour les villageois, Marcel et Sandrine étaient un couple inhabituel. Pour les étrangers, en revanche, ils étaient juste un beau couple, malgré leurs différences. C’était donc compliqué.



Un conte de fées en deux endroits

Le mariage s’est déroulé sous une forte pression et a été marqué par le harcèlement. Mais Sandrine en a eu assez. Il en avait déjà trop supporté. Il fallait trouver une solution. Et le couple avait déjà une idée.

Les gens ont vraiment tout fait pour rendre le couple malheureux. Mais Sandrine et son mari ont fait de leur mieux pour surmonter les frustrations des gens. Mais cela ne suffisait pas. Il fallait prendre des mesures pour faire face à la situation. Et que faire ? Ils ont pris une décision qui allait mettre fin à toutes ces tensions : Sandrine et son mari décident de ne plus vivre ensemble.



Confusion générale

C’était incroyable. Puis le couple s’est séparé. Mais que s’est-il passé ? Le village était troublé par cette situation. Avaient-ils finalement tiré le meilleur parti de ce mariage ? Sandrine avait jugé bon de retourner à Paris, d’où elle était originaire.

Les époux n’auraient donc pas vécu à proximité l’un de l’autre. Et le village a voulu savoir ce qui les avait conduits à une telle décision. Et pour répondre à tous ceux qui les interrogeaient à ce sujet, Sandrine et son mari ont fait savoir que c’était la meilleure solution. Après tout, Sandrine avait une affaire à gérer à Paris et son mari Marcel ne voulait pas quitter sa propriété. Il pourrait également s’agir d’un stratagème pour éloigner les villageois de leur vie de couple…



Frown

De plus, les villageois ont trouvé étrange que la femme ait quitté la région sous un prétexte immédiatement après le mariage. Après tout, la femme l’avait-elle planifié de cette façon ? Qu’est-ce qui se passait vraiment ici ?

Les rumeurs avaient commencé à circuler et étaient parvenues aux oreilles de Sandrine. Pour se justifier, elle a déclaré qu’elle n’était revenue à Paris que pour des raisons professionnelles. Et non pour les raisons évoquées par les villageois. D’ailleurs, elle a toujours été présente auprès de Marcel quand il avait besoin d’elle. La distance n’était donc pas un obstacle à leur rapprochement. Mais c’est exactement ce que voulaient les villageois.



Only Love

Mais il faut reconnaître que Marcel et sa femme ne sont pas le seul couple avec une grande différence d’âge. D’ailleurs, tous deux savaient très bien ce qu’ils voulaient, depuis qu’ils étaient adultes.

La vérité est que n’importe quel couple peut vivre son propre compte comme on le souhaite. Et c’est exactement ce qu’ont fait Sandrine et son mari. Or, beaucoup pensaient que la Parisienne n’était là que pour le mariage et qu’elle était revenue à Paris parce que les choses allaient bien avec le vieux monsieur. Cependant, il existe de nombreux couples mariés qui vivent séparément et qui ne sont pas moins amoureux. En particulier avec Internet et les réseaux sociaux, il est plus facile pour les couples de rester en contact …



Au fond d’un tiroir

Dans une certaine mesure, on pensait aussi que la femme avait disparu parce qu’elle ne voulait pas supporter la vie quelque peu démodée de son mari et faisait semblant de la supporter juste pour pouvoir l’épouser. Était-ce vraiment le cas ?

Il est vrai que Sandrine, contrairement à Marcel, avait une vie un peu plus chaleureuse, surtout depuis qu’elle était jeune. Surtout, cette fille était une parisienne, habituée à la modernité… restaurants chics, vêtements coûteux et bien d’autres choses encore faisaient partie de sa vie. Mais en arrivant dans ce village, il n’a rien trouvé de tout cela. D’une certaine manière, tout semblait se dérouler sans problème jusqu’à ce que le destin la confronte à autre chose.



La fête touche à sa fin

Un an après leur mariage, Sandrine a rendu visite à Marcel. Puis le couple est parti en voyage avec des amis de Sandrine. Ils avaient prévu de partir à la découverte de la région. Et tout s’est bien passé jusqu’à ce que cela tourne mal.

En chemin, le conducteur a perdu le contrôle du véhicule et le pire est arrivé : un accident. Le choc a été très violent et Marcel en est mort. C’est une situation terrible et inquiétante. Sandrine est donc devenue veuve. Lorsque la famille de Marcel apprend la nouvelle, elle serre les dents. Ce fut un jour triste et silencieux, car le bienheureux Marcel était mort.



Avec un index levé

Mais après un décès, la vie doit reprendre son cours normal. Mais pour les voisins de Marcel et sa famille, c’est loin d’être fini. Et comment ? Ils accusent Sandrine d’être responsable de la mort de l’un des défunts. D’ailleurs, une enquête a été ouverte sur les circonstances de la mort de Marcel. Les résultats de l’enquête allaient donc bientôt être connus. Les villageois étaient impatients de savoir si Sandrine avait quelque chose à voir avec la mort de Marcel. Ils avaient toujours pensé que sa relation avec l’homme était trop belle pour être vraie. Mais d’abord, les villageois ont travaillé ensemble pour s’assurer que Marcel reçoive des funérailles dignes de son rang. Le tout s’est déroulé dans la même chapelle où l’homme s’était marié quelques mois plus tôt.



Mémorial

Le pasteur de cette paroisse avait connu Marcel au cours de sa vie. Il savait donc que le défunt était un homme intègre et humble. Il savait que Marcel était un homme bon qui, d’une manière ou d’une autre, avait un impact sur la vie de ses proches. Et il faut dire aussi que la mort de Marcel l’avait beaucoup choqué. Il a donc profité de l’occasion pour partager avec l’assemblée sa vision des choses telle qu’elle est écrite dans les écrits des saints. Il a abordé le fait que beaucoup de gens ont du mal à accepter Marcel comme un être humain, mais plutôt comme une sorte de carte de crédit humaine. Son sermon avait en effet atteint certaines personnes de la congrégation qui avaient profité de la situation financière du défunt. Et pour être honnête, ce n’était pas si mal.



Une veuve hystérique

Ce n’était pas facile pour Sandrine. Elle a pleuré pendant toute la cérémonie. Mais aucun des membres de la communauté accusés par la justice d’un tel comportement n’avait daigné apporter à la jeune veuve le moindre soutien. Aucune pitié pour lui… Et il faut dire que les accusations des membres de la communauté de Marcel à l’encontre de Sandrine n’étaient pas vérifiées. Personne ne pouvait donc l’accuser directement. Il fallait des preuves concrètes de sa culpabilité et du fait qu’il avait délibérément provoqué la mort de sa femme. Il était toujours vrai que Sandrine semblait dévastée par la mort de Marcel. Mais cela va devenir encore plus intéressant.



Derrière le voile

La mort de Marcel était une tragédie. Mais il y avait une autre tragédie qui aurait vraiment dû attirer l’attention de tous. Sandrine avait fait une déclaration qui aurait choqué tout le monde. Selon le testament de son mari, elle était l’héritière de sa fortune. De plus, Sandrine affirme avoir vu le testament de ses propres yeux, ce qui renforce ses dires. Mentirait-il vraiment à ce sujet ? Et si ce testament existait vraiment, que se passerait-il ? Tout le monde était visiblement choqué et se posait de nombreuses questions. Il semble que seul Marcel puisse répondre d’outre-tombe.



Mais ce n’est pas tout

La veuve de Marcel n’en a pas fini avec le choc. Elle a fait comprendre qu’elle voulait expulser les habitants à qui son défunt mari avait confié un terrain. Il disait vouloir agrandir la zone. Sandrine a ignoré les volontés de Marcel lors de son enterrement. C’est l’étincelle qui a mis le feu aux poudres et qui a entraîné de violents conflits entre les proches de Marcel et la veuve. Mais aucune des parties ne pouvait se douter que les choses allaient se terminer très différemment, car le vieil homme avait de nombreux tours dans son sac que personne ne connaissait !



Recherche

Les rumeurs sur l’implication de Sandrine dans la mort de Marcel ont persisté car Marcel n’empruntait presque jamais de voiture. Or, il est mort alors qu’il se rendait à une soirée arrosée avec sa femme et des amis. Certains ont trouvé cette mort suspecte. Mais il n’y avait aucune preuve de cela. Tout indiquait que Marcel était mort dans un malheureux accident. Cependant, les villageois ont profité de la gentillesse de Marcel pour gagner leur vie. Certains vivaient dans des maisons et ne payaient pas de loyer. D’ailleurs, ils ont toujours détesté Sandrine. Ils ont donc peut-être inventé cette histoire. Mais il fallait régler la question du testament. Les villageois étaient habitués à ne rien payer et ne voulaient pas perdre ce droit.



Nouvelles découvertes

Les avocats ont affirmé que si Marcel avait vraiment douté de sa femme, il aurait certainement averti les membres de sa famille de la situation. Mais aucun d’entre eux ne se souvient l’avoir fait.

Au contraire, Marcel en voulait à sa famille de ne pas avoir reçu sa femme correctement. Face aux graves accusations de la jeune veuve, la famille de Marcel a dû fouiller le chalet du défunt pour trouver des preuves à l’appui de ses dires. Malgré des heures de recherche, ils ne trouvèrent rien, si ce n’est une feuille manuscrite sur laquelle le défunt avait laissé ses dernières volontés. C’est de cela dont parlait Sandrine ?



Le Saint Graal

À première vue, ce billet écrit à la main sur l’enveloppe ne pouvait pas être pris au sérieux. Mais vu la situation, il fallait trouver quelque chose. Ils ont pris l’enveloppe avec eux. Il s’est avéré que le fameux billet était plus important qu’ils ne le pensaient…

Il s’agissait bien d’un testament. Mais il ne contenait rien de ce que Sandrine avait affirmé avec assurance. Alors, qu’y avait-il dedans ? Mais n’importe qui pouvait voir que c’était Marcel qui l’avait écrit. L’écriture semblait être la sienne. Qui d’autre que Marcel aurait eu l’idée de prendre de telles notes au dos d’une enveloppe ? Cette enveloppe était donc semblable au Saint Graal.



Un coup de génie

Il s’est avéré que l’homme d’affaires avait modifié ses dernières volontés avant de s’embarquer dans ce voyage. Avez-vous vu sa mort arriver ? Personne ne le sait. Il avait décidé de laisser tout son argent à son neveu bien-aimé.

Et ce n’est pas tout. La note indiquait également que les locataires pouvaient garder leurs propriétés respectives. Le reste de ses biens revenait à chaque membre de sa famille, y compris ses amis. Ils étaient autorisés à garder les maisons qu’ils avaient construites sur les terres de Marcel. C’était incroyable. Lorsqu’ils ont découvert cela, les membres de la famille du défunt ont à nouveau fondu en larmes. Marcel était vraiment un homme extraordinaire. C’est grâce à lui qu’ils ont pu avoir une maison. A partir de ce moment, certains ont même pensé que l’homme avait peut-être organisé ce fameux mariage.



Les mains vides

La famille de Marcel avait donc tout eu, contrairement à Sandrine. Son nom n’apparaît nulle part dans le fameux testament. Il a surpris tout le monde. On savait que Marcel était très amoureux de cette jeune femme…

Ils étaient également surpris car Marcel avait un cœur bon et généreux. Il ne pouvait donc rien laisser à sa femme. Et même si Sandrine avait dit au début qu’elle recevrait tout le bonheur de Marcel, ils ne pouvaient pas croire que Marcel avait laissé sa femme les mains vides. Avait-il découvert quelque chose sur Sandrine ? Peut-être avait-il pris au sérieux les conseils de ses amis. Sandrine conteste ce testament et charge les avocats de le contester.



Ne sous-estimez pas un examen

Malgré ce testament particulier, il a été certifié par un notaire. Il avait donc force de loi et était donc légal devant les tribunaux. Marcel avait certainement découvert quelque chose d’inattendu sur sa femme pour faire un tel testament.

Et Sandrine n’est pas prête à baisser les bras. Elle n’en revient pas que Marcel l’ait laissée les mains vides. Elle va même jusqu’à prétendre que la signature de son mari a été falsifiée. Cela a mis une pression supplémentaire sur la procédure et l’a ralentie. Le combat a duré plus ou moins longtemps. Et finalement, le verdict est rendu. Qu’a décidé le juge ?



Le dernier acte

Le temps a passé et le tribunal a fait son travail, cherchant dans tous les coins et recoins la vérité dans cette affaire pour la résoudre sans nuire à personne. Après l’enquête, le verdict a été rendu.

Les soupçons des villageois sont fondés. Sandrine retournera donc à Paris d’où elle était venue, mais avec le statut de veuve et rien de plus. Le verdict est clair : le testament de Marcel est original et a finalement une grande valeur juridique. Son amour pour la barbe grise n’était donc qu’un moyen d’obtenir les biens du vieux. Le peuple avait donc raison. Et le fait que le vieil homme l’ait compris avant de disparaître était en réalité une aubaine pour sa famille. Marcel avait découvert tout cela, mais n’avait rien dit. Peut-être attendait-il l’occasion idéale de prouver qu’il avait tout. Ou peut-être avait-il prévu de passer ses derniers jours sur terre dans la joie. Tout est bien qui finit bien.